Archive de l’étiquette Mac OS X

Parle2malb

De l’invalidité du système qui motorise un Mac.

Le système d’exploitation installé sur votre Mac et qui le motorise est probablement dépassé. Les applications qui sont les outils logiciels qui vous permettent de travailler le sont par conséquent tout autant.

Sachez que si le système d’exploitation est toujours sous : 

• Snow Leopard, Mac OS X 10.6.8, le Mac est resté à une version 9 fois antérieure à celle délivrée par Apple le 24 septembre 2018 soit macOS Mojave (10.14). 

•  Lion, Mac OS X 10.7.5, le Mac est resté à une version 8 fois antérieure à celle délivrée par Apple le 24 septembre 2018 soit macOS Mojave (10.14). 

• Mountain Lion OS X 10.8.5, le Mac est resté à une version 7 fois antérieure à celle délivrée par Apple le 24 septembre 2018 soit macOS Mojave (10.14).  

Cette invalidité concerne la totalité des composants logiciels et pourrait avoir des conséquences irréversibles sur la pérennité et la sécurité de vos données stockées sur le disque dur et c’est d’autant plus risqué si vous ne pratiquez aucune sauvegarde avec Time Machine par exemple.

Rester sous Mavericks (Mac OS X 10.9.5) peut faire l’objet d’un choix uniquement stratégique pour conserver la compatibilité avec certaines applications anciennes indispensables à l’activité ou faire en sorte que l’imprimante et/ou le scanner conservent leur usage afin d’éviter un achat inutile. Certes les navigateurs tels Firefox ou Google Chrome sont encore maintenus par leurs éditeurs respectifs, mais pour combien de temps encore ? De toute façon, c’est se placer ainsi, momentanément, entre le chantier des systèmes disparus et le capharnaüm commercial des systèmes pérennes!  

A ce jour, les seules versions supportées par Apple, corrections des bogues et mises à jour de ses applications propriétaires et de la sécurité de son système, se limitent à OS X Yosemite (10.10.5). Le système d’exploitation OS X El Capitan (10.11.6) est la version du système qui offre la meilleure alternative en termes de vélocité, de compatibilité et de consommation des ressources de l’ensemble système-applications-composants électroniques, le processeur graphique étant particulièrement déterminant tout comme la quantité de mémoire vive installée ainsi que la vitesse de rotation du disque dur.

Si le disque dur, composé d’éléments électromécaniques tournant depuis plusieurs années, entre 5400 et 7200 tours/minute selon les modèles, n’a fait l’objet d’aucune vérification depuis longtemps il encoure le risque de perte de données, voire même de subir un crash aux conséquences qui pourraient être catastrophiques. Les coûts des opérations de récupération de données réalisées par des sociétés spécialisées peuvent atteindre facilement la somme de 1500,00 euros environ.

De même plus la mise à niveau vers une version compatible avec les caractéristiques propres au Mac tend à être retardée plus cette mise à niveau conduit à une migration de plus en plus complexe des données, voire dans le cas de la base de données de la messagerie Mail à un taux d’erreur croissant pouvant conduire à une perte partielle et même totale des messages les plus anciens comme les plus récents.  

Plus le temps passe et plus les opérations de mise à niveau vont se complexifier. Si le disque dur est presque saturé le clonage pour sauvegarder l’existant sur un support externe va demander – selon la version du système installé et les capacités techniques du Mac – beaucoup de temps et ainsi rendre cet ordinateur indisponible entre 2 et 4 heures.

D’autre part si le système d’exploitation est ancien, il faudra réaliser la mise à niveau vers OS X Yosemite (10.10.5), OS X El Capitan (10.11.6) ou macOS Sierra (10.12.6) – l’une de ces trois versions, encore maintenu par Apple, se fera en fonction de la compatibilité des applications de travail qui devront être conservées – par palier en passant successivement par certaines versions majeures intermédiaires. Automatiquement, le coût forfaitaire de la ou des prestations successives s’en trouvera fortement augmenté. 

Pour information, faisant suite à la présentation faite lors de la WWDC – la conférence annuelle des développeurs – par Apple le lundi 3 juin 2019, voici la liste des Mac qui seront compatibles avec Catalina tout comme ils le sont actuellement avec Mojave :

• MacBook : 2015 ou plus récent,

• MacBook Air : 2012 ou plus récent,

• MacBook Pro : 2012 ou plus récent,

• Mac mini : 2012 ou plus récent,

• iMac : 2012 ou plus récent,

• iMac Pro : 2017 ou plus récent,

• Mac Pro : 2013 ou plus récent.

Si vous deviez changer votre Mac avec une machine de bonne facture, un appareil fabriqué en 2012 et réévalué (augmentation de la mémoire vive jusqu’à la capacité maximum autorisée et/ou installation d’un stockage SSD) serait une excellente opportunité. Avant toute acquisition, pensez à vérifier la compatibilité des applications utilisées et des périphériques connectés sur l’ancien Mac afin d’éviter toute mauvaise surprise. 

Lors de votre recherche, privilégiez tout modèle de Mac équipé au minimum d’un processeur Core i5. Sachez que les Mac revendus sur le marché d’occasion conservent une côte appréciable, mais attention aux escroqueries en ligne et aux revendeurs peu fiables qui affichent leurs propositions commerciales trop attrayantes sur l’Internet!

Possibilité remarquable, tous les Mac de cette année de commercialisation peuvent supporter tous les systèmes développés par Apple depuis Mountain Lion (OS X 10.8.5) jusqu’au prochain, annoncé le 3 juin, Catalina (macOS 10.15) dont la disponibilité est prévue à la fin de l’été 2019.

Concernant les portables MacBook Pro 13” et 15” fabriqués cette même année 2012 : il est encore possible de changer les barrettes de mémoire vive tout comme le disque dur interne de stockage vieillissant. Sur ces appareils ces deux composants du hardware ne sont pas encore soudés sur la carte logique (carte mère) donc amovibles à souhait pour toute amélioration significative des performances.

Texte diffusé par courriel le 4 juin 2019.