Archive de l’étiquette Informatique

Parle2malb

De bogue et de faille…

Il est bon de se rappeler qu’aucun outil numérique, qu’aucun système informatique, qu’aucun logiciel, qu’aucun programme, qu’aucune application n’est à l’abri d’un bogue (bug) ou d’une faille de sécurité! 

Deux exemples récents nous le prouvent. 

– Tel le bogue dans le programme du système de sécurité qui n’a pas détecté au bon endroit le court-circuit électrique causant le départ du feu qui a embrasé la toiture de Notre-Dame de Paris. 

– Telle la faille de sécurité qui permettait d’accéder facilement à “Tchap”, la messagerie d’état sécurisée. 

Ainsi tout ce qui est numérique peut être touché à tout moment que ce soit le très gros ordinateur, l’application mobile la plus sollicitée et même l’objet connecté le plus insignifiant.

Une petite erreur de syntaxe parmi la centaine de lignes de code d’un programme simple peut conduire à la catastrophe. C’est un peu comme si la lecture d’un texte, à cause de plusieurs règles  grammaticales non respectées, devenait incompréhensible.

Que l’on soit un professionnel ou un particulier, il existe des solutions simples pour se préserver des bogues comme des failles de sécurité sur son ordinateur.

1. Il faut toujours veiller à faire les mises à jour du système d’exploitation comme des applications et des utilitaires pour corriger les bogues et les failles de sécurité qui fragilisent les programmes quand l’industriel ou l’éditeur les proposent.

2. Il ne faut pas négliger une maintenance annuelle, au minimum, qui permettra de faire le point autant sur le logiciel (compatibilité/vétusté) que sur le matériel (vérification de l’état des composants).

3. Pour se garantir de l’obsolescence soit du système d’exploitation et des applications soit du matériel, plusieurs solutions sont envisageables : de la simple mise à niveau des logiciels et/ou de l’équipement au reconditionnement généralisé voire au recyclage vers une distribution GNU/Linux.

Texte diffusé par courriel le 2 mai 2019.

Parle2malb

Du bénévolat raisonné…

Depuis 2014 nous reconditionnons bénévolement pour une ONG des PC ou des Mac portables en bon état de fonctionnement…

Pour lutter contre l’obsolescence programmée en informatique et pouvoir offrir des solutions pérennes et raisonnées le2mlab, poursuivant ainsi l’activité mise en place depuis 2014 par Le MacMarquette Lab, reconditionne bénévolement pour l’association “Guinée Solidarité”, domiciliée à Bordeaux – l’une des quatre branches de l’ONG “Guinée Solidarité”-, le système d’exploitation (software) des ordinateurs portables PC ou Mac aux seules conditions que tous les composants électroniques, que le lecteur DVD ainsi que le bloc d’alimentation secteur restent parfaitement fonctionnels. 

Deux distributions GNU/Linux ont été sélectionnées par le2mlab pour leurs capacités système à utiliser un minimum des ressources dont disposent les ordinateurs portables – pour les plus anciens commercialisés entre 2009 et 2010 -, qui lui sont donnés. 

L’un des deux systèmes qui pourrait motoriser tout ordinateur portable, en fonction de ses caractéristiques et de ses spécifications, serait Ubuntu Mate 18.04 LTS ou Xubuntu (dernière version supportée au jour de l’installation) auquel s’ajoutera une sélection d’applications Open Source/Libre telles celles devenues incontournables pour la navigation Web et la messagerie sur l’Internet, le traitement de texte, le stockage et le visionnement de photos et de vidéos… 

Ces deux systèmes d’exploitation ne possède pas une interface graphique aussi sophistiquée que celle développée par Apple pour ses systèmes ou Microsoft pour Windows 10. Néanmoins la manipulation pratique du système et des applications embarquées est aussi facile et simple que l’utilisation basique et quotidienne réalisée sur un smartphone. 

Ensuite, chaque ordinateur portable est rapidement redistribué gratuitement par l’association à des médecins, à des enseignants, à des chercheurs… qui exercent leurs activités sur le continent Africain ou dans la région bordelaise.

Parle2malb

Le MacMarquette Lab pour évoluer se transforme en le2mlab.

Aujourd’hui la sécurité des données est devenue une priorité et un atout majeur qu’il n’est plus question d’ignorer,

Les ressources de l’innovation digitale résident dans le logiciel et les réseaux. Les infrastructures matérielles sophistiquées, l’électronique et le hardware sont les supports techniquement avancés qui les matérialisent.

A cet effet Le MacMarquette Lab a décidé d’élargir son activité avec la mise en place de prestations pérennes et raisonnées et par ce fait de se transformer en le2mlab.

Désormais la totalité des prestations informatiques proposées naguère par Le MacMarquette Lab seront supportées par le2mlab.

A l’occasion de cette mutation nous avons le plaisir de vous annoncer la création d’un nouveau logo, ainsi que des pages Facebook, Twitter, LinkedIn et d’un site Internet qui vont supporter nos activités professionnelles élargies :

Nous vous invitons à visiter ces médias et à leur réserver un accueil favorable et curieux. Surtout n’hésitez pas à y laisser une recommandation et à les partager autour de vous.

Toutes nos communications, dont nos News, seront publiées dorénavant directement sur notre site Internet et partagées sur les différents réseaux sociaux.

Néanmoins, à votre demande, une copie de toute publication pourra vous être adressée par courriel.

Surtout n’hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire ou pour toute information attitrée.

Parle2malb

Et si un alzheimer numérique venait à se produire…

Tout dernièrement, Vinton Cerf, l’un des pères fondateurs de l’Internet, s’inquiétait, très justement, du fait possible que d’ici une dizaine d’années les données numériques que sont nos documents texte ou image, nos photos, nos enregistrements de nature sonore ou vidéo tout comme les logiciels ou applications ainsi que les réseaux sociaux ne puissent plus être consultables à cause des formats propriétaires donc fermés qui les ont générés. Il propose que les formats soient ouverts, comme ce que permettent depuis plusieurs décennies le Libre et l’Open Source au niveau du logiciel système et des applications.

En l’état, à mon tout petit niveau professionnel, je maintiens, depuis la fin des années 90, un certain nombre d’ordinateurs Mac et PC avec leurs logiciels installés ou conservés sous une forme numérique afin d’installation ainsi que différents périphériques d’entrée et de sortie qui me permettent de disposer d’une compatibilité autant descendante qu’ascendante pour tout problème de simple conversion ou de transcodage.

Imaginons un possible effondrement partiel ou total de l’Internet ou de tout moyen de communication digital, il me serait alors possible, à travers ces anciens équipements ainsi maintenus, de pouvoir afficher, modifier, éditer un texte, une image, une photo, etc. sans aucun problème.

Se pose alors la bonne question de savoir qui prendra enfin, au niveau politique et sociétal, la responsabilité historique de trouver les moyens pour créer, en France, un musée de nature “work in progress” de l’informatique & du numérique ?